Bilan Atelier Arduino 28 Janvier

I Élements sur le profil et la provenance géographique des 40 personnes présentes :

Profil des personnes :

profil%20des%20personnes

Ce graphique nous montre que les personnes viennent essentiellement du monde associatif et plus particulièrement de l’éducation populaire et du logiciel libre (pratiquement 50%).
Puis viennent les ingénieurs/techniciens et les artistes avec 10% respectifs.

Ce cliché est assez intéressant car il nous montre contrairement aux autres territoires que l'éducation populaire s'est emparée de la question des fablabs, là où dans la plupart des fablabs ont retrouve en grande partie artistes, ingénieurs et étudiants.

Gardons a l'esprit que ce n'est qu'une première rencontre ….

Provenance géographique :
provenance%20g%C3%A9ographique

repartition%20carte

Notre hypothèse de départ "vers un fablab sur l'axe Lorient Vannes" se vérifie en regardant la provenance des participants. Cet axe pourrait aussi s'étendre vers Quimper et ainsi composer une FabLab Belt Bretonne Brest-Quimper-Lorient-Vannes.

Notons aussi un point stratégique : la ville de Redon qui pourrait aussi être une autre interface du morbihan avec la loire atlantique et des collaborations possibles Fablab-Vannes et Ping (www.pingbase.net).

II Déroulement de la Journée

Conformément au planning annoncé : Quatre moments forts de la journée.
- Présentation d'Arduino
- Manipulation d'Arduino
- Présentation de réalisations (robot autonome de Xavier et fraiseuse numérique de Julien)
- Discussion autour d'un fablab56

Nous avons collecté la moitié des fiches d'évaluation soit 20/40.
Dans l'ensemble nous notons une réelle satisfaction des participants avec une envie commune d'aller plus loin, que ce soit avec Arduino et avec la mise en place d'un fablab .

main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=2476&g2_serialNumber=2

Temps d'appropriation autour d'Arduino :

Certains points sont à revoir sur de prochaines rencontres :

  • Difficultés d'installation d'Arduino sans internet

La salle mise à disposition ne possédait pas de connexion Internet, nous avons du nous contenter d'une faible connexion 3g mise à disposition par Vincent.
La moitié des participants avaient un ordinateur fonctionnant sous Windows et nous avons eu quelques difficulté avec l'installation des drivers.

  • Diversité des cartes Arduino

En effet avec plusieurs modèles de cartes, nous multiplions les difficultés de compréhension.

  • Petit tableau pour les shémas, explications un peu trop techniques

A l'avenir prévoir un grand paperboard pour réaliser des shemas. Plusieurs retours sur les explications trop "techniques" pour un atelier newbs. (rester au niveau des cours de Ladyada par exemple)

Démonstrations et Auberge espagnole le midi :

Le temps du midi était consacré aux échanges, l'idée de l'auberge espagnole a très bien fonctionné, mettant en place une atmosphère conviviale à la journée et propice aux échanges.

Les démonstrations ont aussi connu un réel succès, nous avons donné à voir et nous avons senti pas mal d’intérêt autour du robot de Xavier et de la fraiseuse numérique.

Discussion autour d'un FabLab56
En fin de journée, et après une courte vidéo sur les fablabs, une discussion s'est instaurée au sein du groupe sur la possibilité de constituer un fablab56.

Notons qu'une petite dizaine de personnes s'est exprimé, et que ce temps fut un peu court pour que chacun trouve sa place dans la discussion.

Plusieurs points sont à retenir de ces échanges :

  • L'Université Bretagne Sud s'interresse aux Falabs

Yvan eustache prend la parole pour nous faire un retour sur la dernière réunion de l'université sud Bretagne autour de l'ouverture d'un fablab au sein de celle-ci.
Le frein majeur de la mise en place d'un fablab ouvert au sein de l'université se situe au niveau des responsabilités. Le président ne veux pas prendre cette responsabilité.
Yvan nous indique que l'université possède des machines de production 3D ainsi que des fraiseuses numériques.

  • La nécessité de se constituer en association

Chacun des participants à la discussion est unanime, il nous faut un statut juridique. Ce statut règlerait pas mal de soucis de responsabilité et nous permettrait une certaine autonomie.
- Possibilité d'utiliser des salles municipales
- Autonomie financière et possibilité d'avoir un compte (achat de matériel, mise en place d'evenements, demande de subventions ….)
Christophe et Julien se chargent de compiler les statuts des fablabs associatifs nationaux par l'intermédiaire de leurs réseaux de connaissances et proposeront des statuts prochainement.

  • Une volonté de continuer à se rencontrer

Suite à une proposition de Xavier, des rendez-vous hebdomadaires seront mis en place autour d'Arduino, la prochaine date sera le 11 février.
Christophe et julien travaillent sur une proposition d'ateliers autour de la production numérique (imprimer en 3D, la fraiseuse numérique) ainsi que d'autres propositions basées sur le DIY (créer son atelier de sérigraphie, fabriquer des PCB, etc…)

les Projets issus de ces rencontres
Plusieurs projets sont ressortis de cette rencontre :
[à remplir par les personnes interressées]

main.php?g2_view=core.DownloadItem&g2_itemId=2496&g2_serialNumber=2

rapporteur : julien rat

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est protégé par la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License